0
Mercato

La DNCG, quel rôle dans le football français ?

par
Adeline ESTEVES
le
7/4/22

Fin de saison rime avec vacances… pour les joueurs car pour les présidents des clubs, l’heure est aux comptes ! Avant de se pencher sur le mercato estival, ils doivent présenter un budget équilibré, planifier celui de la saison prochaine et l'exposer devant la DNCG pour que fin juin, cette dernière puisse rendre ses décisions.

La DNCG, depuis 1894, est le comptable du football français et rien ne lui échappe, ou presque. Son but est de lutter contre les dérives du football business et d’aider les petits clubs. Elle est donc le moteur d’un football économiquement sain et éthique, c’est est une sorte d’ancêtre du fair-play financier de l’UEFA. Elle lutte pour le retour à l’équilibre des clubs et la transparence des comptes pour éviter qu’un club s’endette et ne réussisse plus à participer à des compétitions.

La DNCG décide donc de l’avenir des clubs car le classement final ne garantit en rien le championnat pour la saison prochaine.

Par exemple, le 14 juin 2022, la DNCG a affirmé que les Girondins de Bordeaux étaient sportivement rétrogradés en Championnat de National 1, club qui a connu une saison particulièrement complexe sur un plan sportif et financier.

Ce travail de la DCNG est en lien direct avec la LFP et la FFF car chaque décision est encadrée et examinée. Ainsi, le club de Quevilly Rouen pourra jouer en L2 pour la saison 2022/2023 sous réserve de confirmation du maintien du statut professionnel par décision du Conseil d’Administration de la LFP.

Il n’est donc pas facile pour un club de présenter des comptes fiables et de s’assurer un avenir dans son championnat.

Voici un rappel des décisions faites pendant le mois de juin :

  • FC Sète 31 a été rétrogradé administrativement en National 2 ;
  • Libourne-St-Seurin a été relégué en CFA ;
  • Besançon a été interdit de monter en National ;
  • RC Lens peut enfin respirer, eux qui ont eu beaucoup de mal à présenter un budget suffisant pour la saison prochaine.
Cette année, nous pouvons voir que la DNCG assure plus de contrôles pour tous les clubs, peu importe le championnat, car beaucoup connaissent des difficultés financières à la suite d’une mauvaise gestion ou de la crise sanitaire.

Le monde du football a été touché par la crise et chaque acteur tente de reprendre le contrôle des caisses. Les clubs professionnels ont réussi à rebondir rapidement grâce aux droits TV, qui représentent une somme exorbitante, mais les clubs amateurs, a contrario, ont vu leurs sponsors prendre la porte ou l’arrêt de subventions publiques.

La DNCG a donc un rôle important : analyser, méticuleusement, les comptes des clubs.

Néanmoins, en regardant la conjoncture économique actuelle, doit-elle rester impassible ? Les clubs sont en difficulté et aucune solution ne semble fonctionner, son jugement doit-il prendre en compte la bonne foi des clubs ? Nous le verrons dans ses futures décisions.